Les expressions avec des animaux – 3e partie

Voici donc le troisième épisode dans notre série d’expressions anglaises avec des animaux. Cette fois-ci, nous allons parler d’animaux différents mais toutes ces expressions sont assez courantes dans l’anglais quotidien…

 

Quand le chat est absent, les souris dansent… ou jouent !

When the cat’s away, the mice will play

Quand le chat est absent, les souris jouent ! Voilà ce que dit l’expression anglaise plus connue en français sous la forme quand le chat n’est pas là les souris dansent. Ces expressions sont donc assez proches. (Juste un petit rappel : en anglais, le pluriel d’une mouse (une souris) est bien mice.)

Comme en français, cette expression veut dire que quand une personne dans une position d’autorité (un professeur, son responsable au travail…) n’est pas là, la classe ou les employés font comme bon leur semble et ne sont pas forcément très productif : on s’amuse plus quand le chef n’est pas là… Le reste est laissé à son imagination…

Beaucoup de langues semblent avoir un équivalent assez proche de cette expression. Une version qui ressemble à cette expression apparaît dans la pièce de théâtre Henri V de Shakespeare

 

J’ai des papillons…

I’ve got butterflies (in the stomach)

Quand on est sur le point de faire quelque chose et on se sent mal à l’aise ou nerveux, on dit en anglais : I’ve got butterflies in my stomach (littéralement avoir des papillons dans l’estomac ou, peut-être plus correctement, avoir l’estomac noué…).

Cette expression s’utilise également quand quelqu’un pour qui on a le béguin ou quelqu’un qui ne nous est pas indifférent nous passe un petit sourire ou nous fait un compliment, comme l’expression être tout chose en français, comme s’il y avait des papillons qui battaient des ailes dans son estomac.

 

Jusqu’à la fin des temps… ou que les vaches rentrent !

Until the cows come home

Quand on pourrait débattre de quelque chose ad nauseam ou jusqu’à la fin des temps, en anglais on dit qu’on pourrait en parler jusqu’à ce que les vaches rentrent à la maison

  • What do you think are the pros and cons of Brexit?

 

À ton avis, quels sont les avantages et les inconvénients du Brexit ?

  • We could talk about this till the cows come home!

 

On pourrait parler de ça jusqu’à la fin des temps !

Une explication possible parle des vaches qui partent manger au pâturage, elles ont tellement à manger qu’elles mettent du temps à revenir.

Une deuxième explication est que quand les vaches laitières se trouvent au pâturage, elles ne reviennent pas pour être traites avant un bout de temps.

 

A vol d’oiseau

As the crow flies

  • How far is the sea from here? (La mer est à quelle distance d’ici ?)
  • It’s about 50 miles as the crow flies. (C’est à 80 kilomètres à vol d’oiseau.)

A crow est bien un corbeau en français et l’expression as the crow flies veut donc dire à vol d’oiseau.

Il semble y avoir un débat quant à l’origine de cette expression. Certains disent que c’est parce que les corbeaux prennent toujours de chemin le plus direct pour voler d’un endroit vers un autre. Par contre, d’autres disent que les corbeaux ne prennent pas toujours le chemin le plus court…

 

Coucouville-les-Nuées

Live in cloud-cuckoo-land

Essayons de traduire littéralement : live veut dire habiter ou vivre ; a cloud, c’est un nuage ; a cuckoo, c’est un coucou ; land veut dire terre. Vivre dans la terre des coucous qui ont la forme de nuages ? Vivre dans la terre des nuages et des coucous ? En fait, c’est ni l’un ni l’autre. L’Oxford English Dictionary décrit cloud cuckoo land comme étant un état de rêve ou de fantasme excessivement optimiste.

Si quelqu’un lives in cloud-cuckoo-land, cela veut dire qu’il n’a pas les pieds sur terre, qu’il plane complètement. Il est aussi possible en anglais de dire to promise cloud cuckoo land : promettre la lune (il est peut-être plus courant de dire en anglais to promise the moon qui ressemble plus à l’expression française).

D’après l’Oxford English Dictionary, l’expression cloud cuckoo land vient de la traduction du mot grec Nephelokokkugia (Νεφελοκοκκυγία en grec ancien, Coucouville-les-Nuées), le nom d’une ville dans la comédie grecque Les Oiseaux d’Aristophane.

Voilà donc un peu de culture pour terminer !