Comment apprendre l’anglais facilement

Comment apprendre l’anglais, facilement, chez soi, et de manière efficace ? C’est ce que vous allez découvrir dans les lignes qui suivent. Attention, cette méthode est à l’opposé de la méthode scolaire. Elle est aussi à l’opposé des méthodes qui promettent des miracles rapidement.
Il s’agit d’une approche réaliste, qui est certainement la plus rapide de toutes, mais qui demande de repenser complètement votre apprentissage. Il va falloir vous immerger et faire de l’anglais TOUT le temps.

Mais d’abord, pourquoi vouloir maîtriser l’anglais ? Vous avez peut-être un membre de votre famille à l’étranger ou un besoin professionnel. Quelle que soit votre raison, l’anglais est une ouverture sur le monde. Saviez-vous par exemple que seules 4% des pages Internet de la planète sont en français, tandis que les pages en anglais représentent 55,1% du web mondial?

Pourcentage de contenus par langue
Pourcentage des pages web mondiales selon la langue. Source: https://w3techs.com/technologies/overview/content_language/all

Si vous apprenez cette langue, c’est comme si vous débloquiez instantanément un accès à des millions de pages et d’informations.

Ce qui est vrai sur le web est vrai ailleurs… surtout dans le monde professionnel. L’anglais peut réellement changer votre vie.
Au delà de ça, quelle sensation fabuleuse de parler une nouvelle langue. Vous découvrirez une manière de penser différente, une nouvelle culture, un nouveau monde, une nouvelle aventure. C’est passionnant.

Adoptez la bonne attitude

Le problème, c’est que l’on croit que l’anglais, c’est comme le vélo. C’est bien connu : le vélo, ça ne s’oublie pas.
Or, ce n’est pas du tout ainsi que cela fonctionne. Nous ne pourrons jamais dire « Ca, c’est fait ! L’anglais, je connais », et passer à autre chose. Vous allez pouvoir progresser et atteindre un niveau exceptionnel, mais il y aura toujours de nouvelles choses à apprendre. Il faudra toujours travailler sur l’anglais et l’entretenir. Cela ne s’arrêtera jamais vraiment. C’est ce qui rend la chose passionnante !

Définissez le bon objectif

Aussi, pour être efficace dès maintenant, commencez par bien définir votre objectif actuel. Où voulez-vous arriver dans un premier temps ? Quel niveau voulez-vous atteindre ?
Si je devais formuler le but le plus courant de mes élèves, ce serait :

Atteindre un niveau de conversation fluide, et ne plus avoir peur de prendre la parole en anglais.

C’est un très bon exemple d’objectif pour commencer ! Quel est le vôtre ?

On notera d’ailleurs que la deuxième partie de ce but n’est pas directement liée à votre niveau. Cela concerne plus la peur inconsciente de faire des erreurs et de se mettre dans l’embarras. Mais je vais revenir là-dessus tout-à-l’heure, car il existe des solutions efficaces pour cela aussi.

Ce qui m’a aidé, mon déclic pour apprendre l’anglais

Pour ma part, j’ai réellement progressé en anglais à partir du moment où j’ai fait mon premier voyage à l’étranger. Le voyage en lui-même m’a aidé, mais il m’a surtout donné un déclic faisant de l’anglais une passion. Ensuite, j’ai découvert des auteurs anglophones fascinants. Cela m’a forcé à lire dans cette langue. Puis j’ai voyagé, habité en Angleterre, travaillé en Irlande. Cela m’a permis de m’améliorer encore. Mais l’élément déclencheur a été la passion éveillée par le premier voyage.

Chez tous mes élèves qui font des progrès rapides, je retrouve ces deux éléments clés 1) la passion, ou l’enthousiasme et 2) la pratique, l’immersion poussée, dans la vie quotidienne. Ces élèves se passionnent pour l’anglais. Ils en font beaucoup.
Rassurez-vous, cela est tout à fait possible sans voyager et je vais vous expliquer comment.

Les trois clés pour progresser rapidement en anglais

1) la première clé est de forcer votre cerveau à penser en anglais, et d’être chaque jour, chaque semaine, en contact avec la langue que vous apprenez. Si vous êtes en phase d’apprentissage, et que vous voulez progresser assez vite, je recommande 3 à 4 heures par semaine en contact avec de l’anglais. Pas forcément 4h de travail studieux, mais au moins du contact : une conversation, un film, un livre, ça compte. Rencontrez des Anglais, pensez en anglais, lisez en anglais, chantez en anglais, regardez des films, découvrez la culture des pays anglophones qui vous passionnent le plus.

2) La deuxième clé est de suivre vos passions et vos centres d’intérêts. Passionnez-vous pour l’anglais, mais aussi pour les sujets que vous allez suivre en anglais. Regardez les films des réalisateurs que vous aimez, avec vos acteurs préférés. Lisez les auteurs qui vous plaisent. Suivez des blogs, journaux, podcasts, forums, sur vos centres d’intérêts.
Etes-vous par exemple passionné(e) de belles voitures ? Lisez des blogs anglophones à ce sujet.
Vous êtes plutôt pêche à la mouche, wakeboard ou musiques des années 80 ?
Quel que soit votre centre d’intérêt, si vous lisez, écoutez, écrivez sur des forums à propos de sujets qui vous plaisent, ce sera tellement plus facile !
Vous apprenez l’anglais pour vous, faîtes-vous plaisir en le faisant…

3) La troisième clé est de vous donner les moyens d’y arriver. Commencez maintenant, et donnez-vous 3 à 4 mois pour progresser. Cela peut paraître très long mais c’est en fait rapide. Si vous le faîtes, vos progrès seront phénoménaux. Cependant il ne s’agit pas de s’y mettre à fond une semaine et d’arrêter la suivante. Visez l’amélioration continue, en vous y mettant un peu, mais régulièrement. Chaque semaine, pendant 3 à 4 mois minimum pour commencer.
Idéalement vous y prendrez goût et ensuite, cela deviendra normal, et vous continuerez.
Vous pouvez aussi vous faire un petit plan de cours personnel, en notant les notions que vous aimeriez apprendre. Je reviendrai sur ce sujet un peu plus loin…

Comment apprendre l’anglais facilement – les étapes

Entrons maintenant dans le vif du sujet. Comment mettre en place ces trois clés pour progresser efficacement en anglais ?
Etes-vous prêt ? C’est parti !

Structurez votre environnement pour être automatiquement au contact de l’anglais tous les jours

L’idée est que vous utilisiez la motivation du départ, pour mettre en place des habitudes qui resteront, même lorsque cette motivation du début sera émoussée. Vous pouvez mettre de l’anglais partout dans votre vie, afin de faire baigner votre cerveau dans cette langue automatiquement, donc sans effort.

Par exemple, saviez-vous que vous pouvez changer les réglages de votre compte Facebook pour qu’il s’affiche en anglais ? C’est très facile, il vous suffit de le sélectionner dans les paramètres. Cela se fait en deux clics depuis la page d’accueil.
Désormais, à chaque fois que vous connecterez sur Facebook, vous ferez un peu d’anglais.

 

Je vous invite à faire de même avec votre Smartphone. Si vous avez un iPhone par exemple, c’est très facile. Il suffit d’aller dans Réglages -> Général -> Langue et région. Comme indiqué sur la photo ci-dessous.

Changement langue ios
Comment changer la langue de son iPhone

Deux clics et hop, votre Smartphone sera en anglais. Je ne connais pas la procédure exacte sur Androïd mais je suis sûr que c’est très simple aussi.

Faites de même avec votre ordinateur. Il faut aller dans les paramètres. Faîtes attention à garder le clavier Français pour ne pas passer de Azerty à Qwerty dans la disposition des touches.

Au début, cela vous obligera à effectuer quelques recherches dans le dictionnaire pour tout comprendre, mais cela vaut le coup ! Ne vous découragez pas si cela paraît fatiguant au début, vous vous habituerez vite.

Si vous jouez aux jeux vidéos, vous pouvez aussi changer la langue d’affichage de vos jeux favoris.

Autre idée qui va vous mettre de l’anglais dans les oreilles : réglez votre radio réveil sur une station anglaise ! Si vous avez un Smartphone, utilisez une application de radio réveil au lieu de l’alarme par défaut. Vous pourrez alors choisir une station anglophone pour vous réveiller. Vous avez par exemple l’application Sonio sur iOS, mais il en existe de nombreuses, sur toutes les plates-formes.

Pensez en anglais

Essayez également de penser et de vous parler à vous-même en anglais. Tout ce que vous pouvez penser dans votre vie quotidienne, essayez de le penser en anglais.
Cela peut paraître difficile au début.

En effet, votre pensée sera forcément plus basique dans la nouvelle langue, car vous la maîtrisez moins que votre langue natale. Le discours sera moins précis, moins évolué, moins nuancé. Et bien tant pis ! Il faut garder l’enthousiasme du débutant, comme un enfant qui découvre et qui s’amuse !

Lisez des livres et des BD en anglais

Y’a-t-il un auteur anglophone que vous appréciez particulièrement ? Ken Follett ? J.K. Rowling ? Arthur Conan Doyle ? Lisez le directement en anglais ! Allez simplement sur Amazon dans la partie « livres en anglais ». Si vous ne trouvez pas, allez sur amazon.com (plutôt que .fr) et achetez-le.

Pensez aussi aux librairies et médiathèques publiques. La plupart proposent des rayons entiers de livres en anglais. Cela vaut le coup !

A ne pas négliger aussi, la lecture de bandes dessinées. La production en anglais est tout aussi riche et variée que la production de BD en français. L’avantage de la BD est que les images permettent de faciliter la compréhension. Si vous êtes fan, foncez !

Lisez et apprenez aussi sur la culture du pays qui vous intéresse. Découvrez les coutumes, les habitudes, les sports nationaux, les fêtes, etc. C’est une ouverture sur la culture essentielle pour bien comprendre la manière de penser de ceux qui parlent la langue que vous apprenez.

Les films et séries en VO

La grande question avec les films et les séries en VO, c’est de savoir s’il faut mettre les sous-titres, et si oui, dans quelle langue.
Le mieux est de mettre les sous-titres pour que vous puissiez comprendre au mieux. Si vous ne comprenez rien de rien sans les sous-titres en français, alors mettez-les. Dans un premier temps, ce sera toujours plus positif que de ne rien faire. Vous pourrez toujours ensuite revoir une nouvelle fois le film ou la série, en changeant la langue des sous-titres, et même une nouvelle fois sans sous-titre du tout si vous y arrivez. L’important est de faire en fonction de votre niveau. Si vous ne comprenez rien du tout, cela sera moins efficace que si vous mettez les sous-titres en français.

La TV anglaise – oui c’est possible

Cherchez dans le programme TV anglais, et utilisez le site ou l’application Filmon.com pour regarder la télévision britannique. Je décris tout cela en détail et pas-à-pas dans cet article.

Votre meilleur allié : Internet

Abonnez-vous aux blogs, inscrivez-vous aux forums correspondant à vos centres d’intérêts. Faîtes des recherches sur Google, abonnez-vous aux chaînes Youtube de cours d’anglais, il en existe des dizaines !

Les podcasts

Les podcasts sont incontournables pour écouter de l’anglais tous les jours. Il en existe sur tous les sujets, beaucoup plus en anglais qu’en français. Sur la politique, l’histoire, la culture, le développement personnel, le sport, les cours d’anglais même ! Faîtes une recherche en fonction de vos passions, et abonnez-vous ! La plupart sont gratuits. Rendez-vous dans la partie « ressources » en bas de cet article pour en trouver quelques-uns.

Les chaînes Youtube

Il en existe tellement ! Abonnez-vous à celles qui correspondent à vos centres d’intérêts. Vous avez aussi d’excellentes chaînes de cours, pour la grammaire, le vocabulaire, la compréhension etc. vous en trouverez quelques-unes dans la partie « ressources » en bas de cet article.

Les journaux en anglais, comment les lire gratuitement

Si certains journaux vous plaisent, vous pouvez lire des articles directement sur les sites de ces journaux. Par exemple le New York times, le Washington Post, Time Magazine, The Economist, etc. Si vous possédez une liseuse de type Kindle (ou n’importe quelle autre marque), vous pouvez recevoir les articles des journaux qui vous intéressent, gratuitement, directement dans votre liseuse. Pour cela, téléchargez le logiciel gratuit Calibre, et utilisez-le pour recevoir vos journaux favoris (plus d’infos à ce sujet en bas de page).

Pourquoi cuisiner une spécialité néo-zélandaise pourra vous aider

Autre idée originale : lisez des recettes de cuisine en anglais. Cuisinez des plats nouveaux. Des plats américains, canadiens. Des spécialités venues d’ailleurs ! Connaissez-vous une spécialité néo-zélandaise par exemple ? Effectuez une recherche sur Google et trouvez-en une, puis cuisinez-la ! C’est amusant, c’est le début de la découverte, et cela vous obligera à lire vos recettes de cuisine en anglais.

Souvenez-vous: focalisez-vous sur vos centres d’intérêts, vos passions, et sur ce qui vous fait plaisir, puis structurez votre environnement pour qu’il y ait de l’anglais un peu partout.

Le plus qui fait la différence: utilisez un logbook

Savez-vous ce que signifie logbook en anglais ? Cela vient du vocabulaire maritime. Un logbook, c’est un carnet de bord. Gardez avec vous un petit carnet sur lequel vous allez noter régulièrement des mots nouveaux, et suivre vos progrès en anglais, en indiquant les dates.
Par exemple, si vous regardez un film et que vous comprenez un mot nouveau, notez-le.
Cela pourrait donner :

  • Jeudi 4 août, appris les nouveaux mots : backseat driver, steering wheel.
  • Vendredi 5 août : appris le present perfect.
  • etc.

En relisant votre logbook plus tard, vous constaterez vos progrès !

Ce n’est pas la peine de tout noter tout le temps. Par exemple si vous regardez un film, vous n’allez pas forcément avoir envie de le mettre sur pause toutes les 30 secondes pour noter dans votre logbook. L’idée est simplement que ce carnet de bord soit toujours avec vous. Que vous y notiez chaque semaine quelques notions ou mots nouveaux, et que vous puissiez les relire fréquemment pour bien les retenir.

En effet, la répétition est importante pour apprendre le vocabulaire. N’hésitez pas à revoir souvent les mots appris.

Prenez des cours

Vous pouvez réussir sans prendre de cours, cependant, c’est une vraie aide ! Cela vous cadrera, vous redonnera de la passion, et vous fera avancer plus vite. Je vous conseille de suivre une formation si vous le pouvez. Vous gagnerez du temps, vous serez orienté(e) directement sur les notions utiles à apprendre, cela entretiendra votre motivation sur la durée. Bref, avec un cours, c’est plus facile.

Je vous conseille bien entendu de suivre les formations que nous avons créées avec Ben, mon collègue anglais. Elles ont été suivies avec succès par plusieurs milliers de personnes:

Mais quel que soit le choix des cours que vous prenez, assurez-vous qu’il vous plaise et que vous soyez enthousiaste à l’idée de les suivre.

Faut-il faire de la grammaire ?

La première erreur avec la grammaire, c’est de trop en faire. La deuxième erreur, c’est de ne pas assez en faire.
La grammaire est utile, il faut en faire un minimum pour comprendre la fonctionnement du langage et savoir l’utiliser correctement. Personnellement j’aime beaucoup le livre l’Anglais de A à Z, de Michael Swan. Vous avez aussi un bon nombre de leçons expliquées très simplement ici même.

RENCONTREZ DES ANGLOPHONES – le guide

Si vous pouvez rencontrer des anglophones, c’est génial. Dans toutes les grandes villes de France, de Belgique et du Canada, vous trouverez des cafés des langues. Allez-y!
Si vous êtes étudiant, il y a certainement dans votre université des étudiants qui sont en demande de rencontrer des Français pour s’améliorer. Cherchez à faire un échange linguistique, où vous parlerez par exemple 30 minutes en français, puis 30 minutes en anglais. Rejoignez la communauté des Erasmus de votre université, et rencontrez les étudiants étrangers.

A défaut de rencontrer des anglophones, trouvez quelqu’un qui a envie d’apprendre l’anglais avec vous, ou qui le parle déjà. Vous pouvez parler anglais régulièrement avec cette personne, et vous motiver l’un et l’autre à avancer.

Prévoyez un voyage
Si vous habitez en France, l’Irlande et l’Angleterre sont à une heure d’avion. Si vous le pouvez, prévoyez un voyage, ou deux, dans l’année ! Cela vous motivera, et vous aidera à vous améliorer.

Il existe aussi des organismes qui proposent des séjours chez des Anglais, en France. Par exemple via le site https://anglais-en-france.com/. J’ai eu un excellent retour d’une personne ayant effectué un tel séjour d’une semaine en Bretagne, chez des Anglais. Ils sont d’ailleurs devenus amis et ont prévu de se revoir prochainement.

Fréquentez des amis polyglottes.
Si vous avez dans votre entourage des amis qui parlent plusieurs langues, fréquentez-les. Copiez leur cerveau ! Posez-leur des questions, demandez-leur de parler un peu anglais avec vous. Les polyglottes sont généralement des passionnés, qui aiment transmettre leur enthousiasme envers les langues. Il y en a de plus en plus, et il existe même un rassemblement annuel de polyglottes à Berlin!

Dépassez votre appréhension de parler anglais, et améliorez votre prononciation

Comme je le disais au début, n’ayez pas honte ! Cela pourrait faire l’objet d’une formation à part entière. Souvenez-vous que vous pouvez tout à fait parler anglais pour de vrai, sans maîtriser tout à 100%. De même, votre accent français ne doit pas vous freiner. Si vous attendez de prononcer comme un natif pour vous mettre à parler, vous allez attendre beaucoup plus longtemps, et vous vous compliquez les choses. Prononcer comme un natif est un très bel objectif, mais n’attendez pas de l’avoir atteint pour commencer à parler.
Pas la peine d’être parfait pour commencer à parler !

Comment travailler sa prononciation

Focalisez-vous sur le fait d’être compris, avant d’avoir un accent parfait. C’est un vaste sujet. Pour commencer, voici deux vidéos que j’ai tournées récemment qui pourront vous aider.
Etre-compris-parler-anglais

Le résumé en vidéo:

RESSOURCES

Pour suggérer l’ajout d’une ressource, contactez-moi en cliquant ici.

  • Malek dit :

    Merci pour ce site. C’est très intéréssant. Je vous demande si vous avez des exemples de sites qui diffusent des films ou des séries en anglais. Y-a t-il aussi des chaines youtue en anglais et des articles sur le domaine du sport.
    Merci.

  • GCaquelard dit :

    Bonjour,

    Je suis grand-mère d’une petite fille de 8 ans. Je n’ai aucune connaissance en anglais, néanmoins, ma petite-fille apprend, surtout le vocabulaire, avec la méthode « first at school ». Ce que je recherche, c’est une méthode qui l’aide à parler.

    Je vous remercie de bien vouloir me donner votre avis, voire des conseils et vos conditions.
    Merci pour la réponse que vous m’apporterez.
    Cordialement.

    GCaquelard

  • Biollay Baptiste dit :

    Bonjour Malek , j’ai 15 ans et je regarde enormément de films/series en vostfr , mais la version qui ma vraiment aider a progresser c’est vo sous titrés anglais. Cependant cette version est très très compliquer a trouver sur des sites de streaming sans dépenser un sous. Pour les series en vostfr je te conseille n’importe site de streaming ( cacaoweb,papystreaming,filmze,seriesstreaming) et pour la vo sous titre anglais le plus simple est de chercher directement sur des sites anglophones, tape dans ton moteur de recherche « serie english with english subtiles , tu rajoute avec sa le nom de ton film ou ta series et tu va bien finir par trouver.
    En espérant t’avoir aider,

    Cordialement Baptiste

    PS:veuillez excuser mon orthographe il est tôt

  • Biollay Baptiste dit :

    Va voir mon commentaire plus haut

  • Alban dit :

    Merci pour la contribution Baptiste!

  • Edgard dit :

    Mon job est d’aider les gens à apprendre l’anglais. J’ai 22 ans d’expérience et je peux confirmer que votre articile est excellent.
    Vous parlez de l’essentiel : UTILISER la langue dans la vie quotidienne.
    Apprendre l’anglais ne s’arrête pas après ces deux heures de cours par semaine. Il faut appliquer la matière : parler, lire, écouter, écrire. Tous les compétences linguistiques peuvent être pratiquées après les cours. Cela aide énormément, mais il faut le faire!

  • kourounma dit :

    j’ai vraiment aime votre conseil sur comment apprendre l anglais et les methodes d’apprentissage merci d avoir pense a nous les francophones encore merci

  • Yves dit :

    merci beaucoup… je me mets au travail

  • MisterLicorne dit :

    C motivant je veux m’y mettre car je fait un bac pro vente et sa le sera beaucoup utile pour le futur et puis je jiue a des jeux video et quand c en anglais j’ai du mal même si j’ai une bonne moyenne a l’école en anglais on y apprend pas vraiment j’en fait depuisle CP ou un truc comme sa cimme tout ke monde et je parle pas anglais et je connais personne qui le parle couralent sauf une personne mais c un surdoué et il a oas apris par l’école c très utile tout sa

  • bruno-xavier dit :

    c’est très intéressant . je suis nouveau dans cette plateforme et j’ai vraiment aimé .j.

  • Lauriane dit :

    Hello,

    Merci pour cet excellent article. Il est très complet. Vous parlez en effet de l’essentiel et de ce qui fera un apprentissage réussi.

    La régularité = être dans le bain linguistique au quotidien est la clé du succès. Une dose journalière d’anglais, permet non seulement de s’habituer à la langue, mais aussi de s’éloigner d’une chose redoutée : l’abandon. Car si on stoppe, une seule journée, on a plus de chance, de ne pas y retourner le deuxième jour, puis le troisième et le quatrième jour.

    Et là, c’est le drame. Démotivation, difficile à se remettre dans le bain. Cette régularité joue le rôle de moteur dans la motivation.

    La pratique de l’oral, est aussi un must. C’est difficile de sortir ses premières paroles, mais une fois fait, une fois la barrière de la pudeur passée, on s’éclate et surtout on peut mieux mesurer ses progrès.
    Si je peux me permettre, pour la pratique de l’oral, j’utilise le site web Italki pour converser avec des natifs via Skype. J’ai également entendu parler de Tandem, que je n’ai pas encore testé.