L’humour britannique – comment faire pour le comprendre… ?

L’humour britannique, comment l’expliquer en quelques lignes ? Avec difficulté ! Voici une petite introduction sur le sujet. Nous ne pourrons pas tout voir ici, le sujet est vaste.

L’humour d’outre-Manche peut sembler particulier… L’autodérision, l’ironie et le sarcasme sont des thèmes, des styles qui reviennent souvent. Il est aussi courant que les blagues se racontent de façon pince-sans-rire.

Nous commencerons avec un peu de vocabulaire pour regarder par la suite quelques éléments de ce qui fait rire les Britanniques.

Quelques expressions

D’abord un peu de vocabulaire qui peut être utile :

  • A joke. Une blague.
  • A pun. Un calembour.
  • A wordplay (alias a play on words (plays on words au pluriel). Un jeu de mot.
  • (I’m) just kidding. Je plaisante.
  • You’re kidding! Tu rigoles !
  • To make a joke. Faire une blague.
  • To take a joke. Savoir plaisanter, prendre bien les blagues.
  • To tell a joke. Raconter une blague.
  • Wit. L’esprit.

Jouer avec les mots

It's raining cats and dogs - littéralement
Il pleut des cordes

Au Royaume-Uni, on aime bien jouer avec les mots. Il s’agit par exemple des subtilités et les nuances entre des mots qui se prononcent presque pareil. D’autres blagues concernent des mots qui ont la même prononciation mais qui ne s’écrivent pas pareil qui n’ont pas le même sens, ou bien un mot qui a plusieurs sens. Bon, voici quelques exemples. Juste pour lancer un avertissement, une blague en anglais n’est pas forcément drôle une fois traduite en français…

  • It’s raining cats and dogs. Il pleut des cordes.
  • Yes, I know. I’ve just stepped in a poodle. Oui, je sais. Je viens de marcher dans un caniche.

En français, ce n’est pas trop drôle ! La prononciation en anglais de poodle (caniche) est proche de puddle (flaque d’eau), d’où la blague.

Tommy Cooper, un humoriste britannique, était très connu pour ses jeux de mots. Ce lien donne plusieurs exemples, en voici un :

  • Two aerials meet on a roof – fall in love – get married. The ceremony was rubbish but the reception was brilliant.
  • Deux antennes se rencontrent sur un toit ; elle tombent amoureuses et se marient. La cérémonie était nulle mais la réception était excellente.

Tommy Cooper joue ici avec les différents sens de reception.

Putdowns – le dénigrement, les insultes

Winston Churchill, connu pour avoir été Premier ministre britannique pendant les années 40 et 50, est aussi connu pour son humour vif. Le site winstonchurchill.org raconte, en anglais, qu’une députée britannique a dit à Winston Churchill « Winston, you are drunk, and what’s more, you are disgustingly drunk » – Winston, vous êtes ivre, et de plus, vous êtes horriblement ivre. Churchill a répondu « …you are ugly, and what’s more, you are disgustingly ugly. But tomorrow I shall be sober and you will still be disgustingly ugly. » – …vous êtes laide, et de plus, vous êtes horriblement laide. Mais demain, je serai sobre et vous serez toujours horriblement laide.

Bon, c’est drôle quand cela arrive aux autres…

Limericks

Une émoticône qui dort !
Sleeping

On ne parle pas ici de la ville en Irlande ! Il s’agit bien sur des petits poèmes humoristiques composés de cinq vers (pas les vers de terre !) rimés.

Par exemple:

There once was a man from Peru (Il était une fois un homme du Pérou)

Who dreamt that he’d swallowed a shoe. (qui a rêvé qu’il avait avalé une chaussure.)

He woke up in fright (Il s’est réveillé effrayé)

In the mid of the night (au milieu de la nuit)

To learn that his dream had come true! (pour apprendre que son rêve s’est réalisé !)

Knock-knock

Les blagues du style knock knock sont l’équivalent des toc toc – qui est là ? Par exemple:

Knock knock. Toc toc

Who’s there? Qui est là ?

Cash. Espèces.

Cash who? Espèces qui ?

No thanks, I prefer peanuts. Non merci, je préfère les cacahuètes.

On revient sur les jeux de mots : cash who ressemble à cashew. Un cashew nut est une noix de cajou.

 

Un article donnant quelques exemples d’émissions comiques et humoristes britanniques se trouve ici.

>

Sur quoi voulez-vous progresser?

Quel est

votre niveau?

Quel âge avez-vous?

Merci !

Recevez une formation en 5 parties adaptée pour vous

Sur quoi souhaitez-vous progresser ?

Non merci...

Quel est votre niveau ?

Quel âge avez-vous ?

Merci !

Recevez une formation en 5 parties adaptée pour vous